Bull

Bull est de retour. Et il n'est pas content.

Synopsis

[Shadowz Exclu] Bull s’en revient au bercail après dix ans d’absence, bien décidé à solder les comptes. Dans son collimateur, ses anciens partenaires criminels et surtout leur boss, qui se trouve être son beau-père. Bull veut récupérer son fils, peu importe le nombre d’hectolitres de sang versé.

Pourquoi voir ce film ?

Paul Andrew Williams a beau avoir écrit le dément The Children et réalisé la sympathique comédie horrifique Bienvenue au Cottage, rien ne nous avait préparé à la claque monumentale que nous met Bull. La croisade vengeresse de Neil Maskell (qui jouait déjà un tueur calculateur dans le Kill List de Ben Wheatley) est aussi jouissive qu'éprouvante pour le spectateur, qui se voit asséner uppercut après uppercut lors de scènes de mises à mort glaciales et ultra-violentes. La campagne anglaise devient alors le terrain de chasse d'un homme devenue bête sanguinaire et l'espoir disparait dans le brouillard noir de la haine.

Récompenses

Œil d'or - PIFFF 2021

Partager sur