Le Bon, la Brute et le Cinglé

Le Bon, la Brute et le Cinglé

Joheun nom, Nappeun nom, Isanghan nom

Synopsis

Les années 30 en Mandchourie. Le Cinglé vole une carte aux trésors à un haut dignitaire japonais. La Brute, tueur à gages réputé, est payé pour récupérer cette carte. Le Bon veut retrouver le détenteur de la carte pour empocher la prime. Un seul parviendra à ses fins, s'il réussit à anéantir l'armée japonaise, les voyous chinois, les gangsters coréens... et ses deux adversaires.

Pourquoi voir ce film ?

Kim Jee-woon est insolent : chaque genre qu'il touche du doigt est, au pire, parfaitement maîtrisé (l'horreur avec Deux Sœurs, le polar avec A Bittersweet Life), au mieux, complètement transcendé (le film de vengeance avec son chef d'œuvre J'ai Rencontré le Diable). Ici, il s'attaque au western avec, comme toujours, une malice visuelle ludique et jouissive et un amour total du cinéma. Ce blockbuster pulp, drôle, bourré d'action et de références, est une généreuse tranche de bonheur régressif assumé.

Partager sur