Mope

A star is porn.

Synopsis

[Shadowz Exclu] Découvrez Steve Driver et Tom Dong, les "Chris Tucker et Jackie Chan du porno", et leurs efforts toujours plus pathétiques pour s'élever au-delà du pitoyable statut de "mope" - dans le jargon du X, les moins que rien, les figurants de bukkake à peine dignes d'une éjaculation.

Pourquoi voir ce film ?

S'inspirant d'un fait divers bien réel, Mope plonge avec vigueur dans un univers tour à tour morbide, absurde et fascinant. Le plus grand exploit du film reste de ne jamais tomber dans la vulgarité ou la complaisance glauque que le sujet laissait présager et d’offrir au contraire un récit à la fois drôle, triste, humain et touchant. Proche du Tommy Wiseau campé par James Franco dans The Disaster Artist, notre héros Steve Driver est tout bonnement bouleversant dans sa naïveté et sa totale confiance aveugle en ses capacités. C’est aussi l’incroyable performance de Nathan Stewart-Jarrett (le Curtis Donovan de la série anglaise Misfits) qui emporte l’empathie du spectateur jusqu’au bout de cette tragi-comédie filmique pas comme les autres, qui transpire le cinéma transgressif intelligent. 

Partager sur