The Wizard of Gore

The Wizard of Gore

Magie ? Ou massacre en série ?

Synopsis

Montag le magnifique exécute devant les spectateurs des tours de magie en choisissant des jeunes femmes dans le public et en les mutilant sur scène. Mais ce que l'on pense être une illusion devient réalité à la suite des représentations. La journaliste Sherry Carson tente de faire venir le magicien sur son plateau dans le but de l'interviewer. Son compagnon, lui, se méfie et tente d'éclaircir ce mystère.

Pourquoi voir ce film ?

Considéré comme le « Pape du Gore » depuis son Blood Feast en 1963, le réalisateur Herschell Gordon Lewis enchaîna les bobines underground cradingues et marqua profondément la manière de filmer la violence au cinéma. Aboutissement de cette démarche (la mise en scène et le spectacle de la violence sont au cœur du récit), The Wizard of Gore ne déroge pas au funèbre cahier des charges du cinéaste et offre énucléations, lacérations, prélèvements d’organes et extraction de cerveau à même la boîte crânienne.

Partager sur