Le Crocodile de la Mort

Le Crocodile de la Mort

Eaten Alive

Synopsis

Une prostituée se fait virer de son bordel par la patronne des lieux pour avoir refusé la proposition d'un client. Au cœur du Texas, la jeune femme cherche un endroit pour passer la nuit. Elle échoue alors au motel Starlight. Le gérant de l'établissement est un maniaque qui, dans ses excès de folie, offre ses clients aux redoutables mâchoires de son crocodile du Nil.

Pourquoi voir ce film ?

Cherchant à reproduire les cartons successifs de Massacre à la Tronçonneuse et des Dents de la Mer, le producteur Mardi Rustam propose à Tobe Hooper de réaliser Le Crocodile de la Mort, symbiose parfaite entre le slasher redneck et le film de créature aquatique, sur le papier du moins. Le résultat s'avèrera un poil plus complexe. Hooper n'ayant que faire de son croco en plastique, il se contente de quelques meurtres reptiliens joyeusement sanglants et met l'accent sur son tenancier de motel dérangé (coucou Psychose). Il livre au final un bis cradingue et poisseux où le véritable monstre est sans écaille et où l'on a la joie de croiser Robert Englund et Marilyn Burns.

Partager sur